L’éducation aux médias : qu’est-ce donc ?

La tête de mes interlocuteurs quand je leur présente mon sujet de recherche (source: Pexels)

Une question qui revient souvent, quand je parle de mon travail doctoral, c’est celle-ci : c’est quoi au juste ce truc, l’éducation aux médias ? Et à quoi ça sert ?

Pour embrayer vers un début de réponse, je citerais bien Joëlle Basque et Normand Landry :

L’éducation aux médias se concentre sur l’analyse, la compréhension et la réflexion critique de messages médiatiques et traite des contextes sociaux, politiques, économiques, technologiques et culturels dans lesquels ces messages sont produits, diffusés et reçus. Elle est abordée comme une « pédagogie de l’interrogation » ayant pour objectif de développer les habitudes, les compétences, et les savoirs requis à la compréhension des messages médiatiques, ainsi qu’à la production et à la navigation dans un environnement médiatique sursaturé (Macdonald, 2008).

Déjà, il faut savoir que l’éducation aux médias a une longue histoire, à peu près aussi ancienne que les médias eux-mêmes. Elle est d’abord le fait d’enseignants particulièrement motivés, d’abord pour protéger leurs élèves des “mauvais effets des médias” au début du 20è siècle, puis, à partir des années 1960-70, pour les accompagner dans un rapport enrichissant et développer leur esprit critique. Elle s’est progressivement institutionnalisée et structurée au niveau international, notamment sous l’égide de l’UNESCO (voir la Déclaration de Grünwald, de 1984) et de l’Union Européenne, qui ont encouragé les pays à mettre en place des politiques éducatives en ce sens.

Elle est obligatoire en France depuis 2015 (elle est inscrite dans le code de l’Education, ainsi que dans les programmes du collège), et en Allemagne, une recommandation fédérale publiée par la Kultusministerkonferenz (ou KMK) a stipulé, en 2012, qu’elle devait devenir obligatoire dans toutes les écoles. Pour info la KMK c’est l’assemblée des sénateurs et ministres chargés de l’éducation dans chaque Land, vous savez, le système fédéral, tout ça. Ils se rassemblent quand même de temps en temps pour être sûrs que ça part pas trop dans tous les sens. J’ai d’ailleurs écrit un article sur l’émergence des préoccupations politiques liées à l’éducation aux médias, à partir de 1979 (ça ne date pas d’hier).

Pour résumer tout cela, l’éducation aux médias, c’est un processus pédagogique qui peut être scolaire ou extra-scolaire. Dans le cadre scolaire, en France, les professeurs-documentalistes en sont les maîtres d’œuvre, mais ça reste un enseignement transversal. En Allemagne il n’y a pas de prof-doc, et c’est transversal aussi, avec tous les problèmes que ça pose en termes de formation des enseignants, ainsi que de charge horaire, puisqu’il n’y a pas d’heures en plus pour l’éducation aux médias. En extra-scolaire, il est du ressort de l’éducation populaire ainsi que des centres d’accueil de la jeunesse.

C’est un processus visant à développer l’esprit critique des apprenants, notamment en leur faisant prendre conscience que les médias ne montrent pas le monde, mais le re-présentent selon des logiques particulières (1). Il peut aussi avoir pour but de renforcer la citoyenneté (en France, où on parle par ailleurs d’éducation “aux médias et à l’information”, celle-ci désignant l’info documentaire ainsi que l’info d’actualité) et la protection des données personnelles (en Allemagne surtout).

 

(1) : Voir Len Masterman, “Teaching the Media” (1985)

 


Une réflexion sur « L’éducation aux médias : qu’est-ce donc ? »

  1. Bonjour,
    Je vous lis avec curiosité.
    Journaliste, je me consacre presque exclusivement à l’Education aux Médias depuis plus de 3 ans.
    Peut-être que dans votre thèse vous aborderez la question : “qui pour faire de l’Education aux Médias?”.
    Pour bien connaître la situation française, on vous répondra : “Education aux Médias, c’est de l’Education donc c’est aux enseignants”. On oublie donc qu’il y a aussi “Médias” et là, l’expérience m’a prouvé que s’adjoindre un journaliste est loin d’être superflu. Je suis à votre disposition pour en parler. Bien cordialement.
    V.Rohart

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.